Air et surfaces

La qualité de l’air intérieur et le respect des bonnes pratiques d’hygiène sont des préoccupations majeures de santé publique.
La spécificité de l’activité de soin amène un confinement particulier des espaces dans les établissements de santé. Ceci peut générer une dégradation de l’air intérieur.

Les activités professionnelles de l’hôpital, les activités humaines, matériaux professionnels utilisés facilitent le développement de micro-organismes, ils nécessitent un contrôle régulier des supports utilisés.

Nos laboratoires veillent au contrôle de l’environnement dans les zones à environnement maîtrisé.

NOTRE GAMME D’ANALYSES

Contrôle bactériologique de l’air 
-Prélèvement par impaction sur gélose, Numération et identification des bactéries retrouvées

 Contrôle mycologique de l’air
– Prélèvement par impaction sur gélose, Numération et identification des moisissures retrouvées

Contrôle bactériologique des surfaces
– Prélèvement avec gélose type « contact », Numération et identification des bactéries retrouvées

 Contrôle mycologique des surfaces
– Prélèvement avec gélose type « contact », Numération et identification des moisissures retrouvées

NOTRE ENGAGEMENT

Résultats intermédiaires possible à partir de 3 jours pour les bactéries et 5 jours pour les moisissures.
Résultats définitifs entre 5 et 9 jours.

CONFORMÉMENT AUX TEXTES EN VIGUEUR

• Surveillance microbiologique de l’environnement dans les établissements de santé – Air, Eau, Surface – DGS/DHOS, CTIN 2002

• Guide du bionettoyage, recommandation 1-90, 1994

• UNICLIMA éd. Avril 1997 – Editions SEPAR